La cabane des pierres écrites

Octobre 2012

Abriès Valpréveyre 

 

      Dès le XVIè siècle les Queyrassins recrutaient pendant l'hiver un maître d'école. Au XVIIIè ils étaient déjà nombreux à savoir lire et écrire. Ces pierres gravées en sont le témoignage. 

 

Carte utilisée : IGN Top 25 n° 3637 OT.

Dénivelée : 250 m durée : 2 heures

Depuis Abriès se diriger vers Le Roux puis Valpréveyre.

Garer la voiture au parking du hameau.

Traverser le torent du Bouchet et suivre dans un premier temps la direction de la Colette de Gilly le sentier est bien marqué (pour le moment). Laisser l'embranchement pour le col d'Urine et continuer sur le sentier. Traverser une piste forestière et continuer tout droit en suivant un ancien balisage rouge et blanc. Le sentier grimpe pour laisser à droite un sentier horizontal et herbeux. Il nous faut continuer de monter en direction de la crête un balisage blanc (un gros trait) nous guide alors. Puis le sentier va traverser un ruisseau il faut alors suivre un autre sentier à droite qui ne sera visible qu'au dernier moment. Plus loin continuer de monter mais ne pas suivre le marquage des flêches rouges. On va déboucher dans une clairière où se situe la cabane du berger.

Une plaque en bois gravée indique sur le devant qu'il s'agit de la cabane des pierres écrites. 

Se diriger vers la falaise au fond du pré. C'est là sur la paroie que l'on commence à trouver des noms gravés. Puis un peu plus loin sur notre droite, quand on est face à la montagne, on trouve les pierres gravées les plus anciennes. Chercher sous les arbres il y a de nombreuses pierres à regarder.

Le retour s'effectue alors dans cette direction un sentier va rejoindre une large piste de ski. Le balisage rouge et blanc matérialise le sentier. Plus bas on retrouve sur notre droite une piste forestière qu'il faut alors suivre car elle va plus loin rejoindre le sentier par lequel on est montés. On peut alors rejoindre Valpréveyre.

 

Je dois avouer qu'au cours de la montée malgré les indications du livre nous avons un moment perdu le fils du parcours. Il faut dire que le balisage d'un large trait blanc n'était pas indiqué. Il s'agit d'une nouveauté. Malgré tout nous avons rejoint la crête et trouvé la cabane. Pour les pierres nous nous sommes dirigés vers la montagne face à nous en cherchant sur la paroie avant de chercher au sol. Finalement c'est une balade facile  malgré quelques recherches sur la fin.